UN CONTE PHILOSOPHIQUE

 Lorsque Dieu créa le monde, il décida de concéder deux vertus aux hommes de chaque peuple afin qu’ils prospèrent. Par exemple, il rendit :
Les Suisses précis et pacifistes ;
Les Anglais flegmatiques et ironiques ;
 Les Japonais travailleurs et réalistes ;
 Les Italiens joyeux et humanistes ;
 Quant aux Français, il dit : « les Français seront intelligents, honnêtes et sarkozistes »

Lorsque le monde fut achevé, l’ange qui avait été chargé de la distribution des vertus demanda à Dieu : Seigneur, tu as dit que tu octroyais deux vertus à chaque peuple, mais les Français en ont trois. Est-ce pour cela qu’ils se placent au-dessus des autres?

 En vérité, Je te le dis, chaque peuple a deux vertus y compris les Français, car chacun d’entre eux ne pourra en posséder que deux à la fois. Ce qui veut dire que si un Français est sarkoziste et honnête, il ne sera pas intelligent, s’il est sarkoziste et intelligent, il ne sera pas honnête, s’il est intelligent et honnête, il ne peut pas être sarkoziste!


>

Laisser un commentaire